NEWS

Les trophées Sponsora récompensent Advens

Les Trophées Sporsora 2021 récompensent l’entreprise de cybersécurité Advens pour son sponsoring innovant, responsable et engagé

80 nuances de bleu !

En un peu plus de 80 jours d’un Vendée Globe haletant, sans le moindre répit, en menace ou sous la menace d’adversaires au plus haut niveau, Thomas Ruyant a tout connu des affres mais aussi des bonheurs de son métier de marin et de coureur au large.

Thomas Ruyant et LinkedOut, envers et contre tout !

Le navigateur Nordiste Thomas Ruyant en a terminé cette nuit avec son Vendée Globe. Il a bouclé en 80 jours, 15 heures, et 22 minutes son premier tour du monde en solitaire et sans assistance, franchissant à 5 heures 42 mn et en 4ème position la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne.

Dernier acte

80ème jour de course autour du monde. Près de 29 000 milles parcourus (53 000 km). Et un suspens à couper le souffle.

L’éternel recommencement !

C’est décidément bien là l’histoire de ce Vendée Globe 9ème du nom, l’éternel recommencement d’un  scenario qui voit systématiquement l’arrière revenir sur les leaders.

Un final plein de surprises !

Tout à l’étonnement de cet imprévisible et surprenant final du Vendée Globe, Thomas Ruyant se déclare prêt à tous les dénouements.

Au bon souvenir du Dunkerquois !

Le 16 décembre dernier, alors qu’il glissait sous la Tasmanie, Thomas Ruyant abandonnait la première place du classement à Yannick Bestaven. Le skipper de Maitre Coq s’installait pour un long bail au commandement du Vendée Globe, à peine et très momentanément interrompu par un bref interim signé Apivia.

Bien joué Thomas !

Ils étaient peu parmi les analystes et observateurs avisés de ce Vendée Globe à croire lundi dernier en la tentative de Thomas Ruyant de contourner par l’Ouest l’anticyclone alangui dans le nord des Malouines. 72 heures plus tard, les deux hommes naviguent de conserve...

Thomas Ruyant de retour en Atlantique !

Le skipper de LinkedOut a coupé la longitude du cap Horn (67° 17’ 21’’ Ouest) la nuit dernière à 1 heure 40 Heure Française, en 3e position du Vendée Globe, croisant à une trentaine de milles dans le Sud du fameux rocher.

Resserrement à Nemo

Alors que la tête de flotte croise aujourd’hui à quelques 200 milles au sud du point Nemo, ce point de l'océan le plus éloigné de toute terre émergée, le resserrement craint et attendu par Thomas Ruyant se concrétise un peu plus à chaque mille glané vers le cap Horn.

Joyeux Noël à tous

« Joyeux Noël à tous ! » Le message du matin est laconique et en trompe l’oeil. Car l’humeur n’est guère à la fête à bord de LinkedOut, la faute à ce centre anticyclonique collé sur la route des leaders du Vendée Globe comme le sparadrap du Capitaine Haddock.

Un Vendée Globe plus ouvert que jamais !

Thomas Ruyant, le skipper Nordiste de LinkedOut, navigue depuis deux jours en mer inconnue. C’est donc avec un plaisir et une satisfaction non dissimulés qu’il entre dans un Océan Pacifique au profil bien capricieux et pour le moins inattendu.

La mauvaise blague !

C’est un bien mauvais coup que le sort a joué la nuit dernière à Thomas Ruyant.

Flash info

Thomas Ruyant a constaté en début de soirée heure française que la soute avant de son LinkedOut était remplie d’eau.

Ruyant reprend le commandement

Le skipper nordiste du voilier LinkedOut Thomas Ruyant s’est emparé cette nuit de la tête du Vendée Globe.

Thomas fait de la résistance!

Au mental, à la volonté, à l’énergie, le skipper de LinkedOut Thomas Ruyant fait bien mieux que se défendre à armes inégales face à deux foilers, Maitre Coq (Yannick Bestaven) et Apivia (Charlie Dalin) au meilleur, semble t’il, de leur intégrité technique.

La dep se creuse sur moi !

Thomas Ruyant connait depuis 24 heures, et pour encore une journée, les moments le plus délicats de son Vendée Globe. 

Bon bord, mauvais bord...

Toute la problématique de la navigation du jour de Thomas Ruyant dans l’Océan Indien, et de son LinkedOut amputé de son foil bâbord,  pourrait se résumer en cette problématique, performer sur un bord rapprochant, en appui sur le côté le moins efficace du bateau.

Alexandre Fayeulle, en immersion !

Président d’Advens, le premier pure-player français de la cybersécurité, Alexandre Fayeulle vit avec passion et intensité, en totale immersion, le Vendée Globe de Thomas Ruyant.

Ruyant, détermination intacte !

Thomas Ruyant en a terminé jeudi après midi avec sa longue liste de réparations. Il tourne la page des soucis à répétions qui ont, depuis lundi, entravé sa marche en avant, le stoppant net à plusieurs reprises pour intervenir sur une problématique de son voilier.

Inaltérable !

Incassable, inusable, inaltérable !

Thomas Ruyant, victime du bris de son foil bâbord, encaisse le coup du sort, le digère, et avec l’aide de son équipe à terre, adapte son bateau pour poursuivre plus que jamais son Vendée Globe, en compétition, toutes ambitions intactes! 

Avarie sur le foil bâbord de LinkedOut !

Thomas Ruyant a subi cette nuit une avarie importante sur son foil bâbord, qui l’a obligé à s’arrêter momentanément, et qui va le priver pour le reste de son tour du monde de cet important appendice sur le côté gauche du bateau.

Ascension du mât pour Thomas Ruyant

Le leader du Vendée Globe Thomas Ruyant a connu une nuit particulièrement mouvementée. 

Ruyant prend la tête du Vendée Globe

Deux jours déjà que le skipper de LinkedOut Thomas Ruyant tambourinait avec insistance à la porte du commandement du Vendée Globe, et lorgnait sur la première place du classement général provisoire. 

LinkedOut au fil du Vendée Globe ! 

76 offres reçues, 14 candidats en phase d’entretien, 4 embauches… la promotion Vendée Globe de LinkedOut, composée de 80 candidats en précarité à la recherche d’un emploi est bien engagée sur le chemin de l’emploi alors que le Vendée Globe de Thomas Ruyant, bat son plein.

Thomas accentue la pression

Le skipper du monocoque LinkedOut Thomas Ruyant accentue depuis son franchissement de l’équateur la pression sur le leader du Vendée Globe Alex Thomson (Hugo Boss).

Thomas Ruyant, un marin en Nord

Thomas Ruyant avance à pas comptés et mesurés dans une carrière de navigateur pourtant souvent faite de creux et de bosses. 

THOMAS

RUYANT,

UN MARIN EN NORD

Il a grandi Thomas Ruyant. Certes, il trimballe toujours de pontons en pontons la même silhouette d’éternel adolescent curieux et effacé. Mais le petit gars de Dunkerque a pris du coffre, et pas seulement sur le plan musculaire.  A l’enthousiasme et à l’inépuisable débauche d’énergie de ses premières navigations, le jeune homme de 38 ans a allié la réflexion, l’astuce et le discernement, pour construire en une démarche toute personnelle un projet en capacité de jouer la victoire dans la plus belle, la plus majuscule des courses à la voile, le Vendée Globe.

 

Souvenons- nous ; le 21 décembre 2016, il mettait un terme, contraint et forcé, à sa première expérience sur ce tour du monde en solitaire, sans escale ni assistance, amarrant en Nouvelle Zélande son « Souffle du Nord » démantibulé, fracassé par un OFNI, mais héroïquement sauvé et ramené à bon port.

Une victoire plus tard, dans la transat en double AG2R La Mondiale aux côtés d’Adrien Hardy, Thomas posait avec un bel entêtement les jalons du seul projet tangible à ses yeux, celui de la construction d’une machine capable de l’aider à revenir sur cette épreuve majuscule avec des prétentions crédibles à la victoire. Un pari culotté car « je n’ai pas de plan B » affirmait-t’il alors. Point d’échappatoire, mais une vraie recette, celle de la fidélité en amitié. Il s’attache, à chaque poste clé de son ambition, les services des hommes en adéquation avec ses idées, son histoire et sa personnalité. Alexandre Fayeulle, Marcus Hutchinson, Laurent Bourguès, François Pernelle, Lucas Montagne…

 

Ruyant fait du Ruyant, sans modèle ni mentor, assumant et construisant avec conviction un projet à son image, ambitieux, volontaire, innovant. De ses victoires, nombreuses, de ses échecs, plus rares, il s’est forgé une méthode, basée sur l’exigence du résultat, fruit d’un pragmatisme bien Nordique qui ne laisse aucune place à l’esbroufe. Ruyant ne joue pas, Ruyant ne transige pas. Son rêve de Vendée Globe, c’est en survivant au Pacifique, à bord de son Imoca disloqué qu’il l’a imaginé voici quatre années déjà.

 

Finies les approximations. Place à l’excellence, à la rigueur. L’ère nouvelle des bateaux « qui volent » ne laisse aucune place aux compromis et aux "à peu près". Cela tombe bien ! Thomas n’envisage plus son métier de marin qu’en terme de perfection. Oui il a grandi Thomas. Son rêve aussi, qui arrive à présent à maturité, prêt pour la grande aventure, pour que se délite définitivement l’aigreur de 2016.

 
PALMARÈS
Vainqueur
de la Route
du Rhum
 2010 en Class40
Vainqueur
de la Transat 6.50
en 2009
Participation
au Vendée Globe
2016 - 2017
Vainqueur de la Transat AG2R 2018 avec Adrien Hardy

COURSES RÉALISÉES

 

CONTACT US

Nom *

E-mail *

Objet

Message

© 2019 THOMAS RUYANT

230x150mm_PLQ_Thomas_Ruyant12