Thomas Ruyant : « Se concentrer sur le sportif ! »

WhatsApp Image 2021-09-22 at 14.36.49.jpeg

A la veille d’aborder sa 5ème participation à la Transat Jacques Vabre (départ le 7 novembre prochain, conférence de presse parisienne demain), le skipper Nordiste Thomas Ruyant prend toute la mesure des chances qui lui sont offertes de pratiquer avec bonheur toutes, et véritablement toutes, les facettes de son métier. Navigateur-chef d’entreprise, le jeune patron de l’écurie de course TR Racing créée en 2018, gère en parallèle de son statut de sportif de haut niveau, la croissance exponentielle d’un projet de course au large ambitieux, soutenu par son fidèle partenaire, Advens, premier pure player français de la cybersécurité. Autant dire que les journées sont longues afin de mener de front projet sportif, développement du Team, gestion d’un voilier LinkedOut à la pointe de la technologie, construction d’un nouveau prototype destiné à « voler » lors du prochain Vendée Globe et rencontres avec les communautés de son partenaire Advens et de l’association LinkedOut. Thomas Ruyant s’attache ainsi à grandir avec ses projets et il est pleinement lucide sur la hiérarchie de ses priorités, au sommet desquelles apparaissent les plus hautes ambitions sportives, dès la Transat Jacques Vabre et à moyen terme, la Route du Rhum, l’année prochaine, qu’il a déjà remportée en Class40.

« Le moteur, c’est le plaisir » affirme Ruyant, faisant écho aux propos de son co-skipper pour la prochaine Transat Jacques Vabre en double, Morgan Lagravière. « Je vis au sein de TR Racing une époque formidable, le point le plus passionnant de ma carrière. Une phase exigeante certes, mais qui comble mes aspirations les plus folles, avec un projet sportif ambitieux, la création d’un nouveau bateau, la montée en puissance du Team, le tout lié, associé avec ce projet sociétal LinkedOut qui me tient à cœur ! »

Avec le lancement de la construction d’un nouveau prototype Imoca sur plans Koch-Finot-Conq, l’équipe dirigée par Thomas Gaveriaux est désormais engagée sur deux fronts ; le développement de l’actuel plan Verdier LinkedOut, et le développement du nouveau bateau. Thomas Ruyant y prend toute sa place, en capacité de décider, de trancher tout en ménageant l’incontournable espace nécessaire à son statut ultime, celui de sportif, de compétiteur, de navigateur. « Il est par moment difficile de prendre du recul, tant le tourbillon d’informations est parfois étourdissant. Mais je fais la part des choses, en me recentrant en permanence sur le sportif. J’apprends à déléguer, au sein d’une équipe appelée à grandir, à se diversifier. TR Racing est une équipe jeune, déjà bien structurée, qui progresse au gré de nos ambitions exponentielles. »

Le Défi Azimut achevé le week-end dernier de la plus belle des manières avec une victoire autour de l’île de Groix, a permis de mesurer le travail restant à accomplir avant le départ de la Transat Jacques Vabre. « Ce fut un Défi très intéressant, avec une intensité comparable, notamment lors de la course de 48 heures, à ce que nous allons connaitre au départ de la Transat Jacques Vabre. On a su jouer devant, avec une bonne vitesse, lors de ce qui constituait notre première véritable course en double avec Morgan (Lagravière ndlr). On a tout de suite trouvé nos automatismes, avec un excellent fonctionnement dans la répartition des tâches. Apivia n’a pas fait d’erreur. Ce sera le bateau à battre, avec Charal très certainement. On a encore beaucoup de petits détails à améliorer d’ici le départ. Morgan et moi prenons beaucoup de plaisir à naviguer ensemble. C’est cet état d’esprit qui est à mon sens la clé du succès, rester concentré sur le plaisir de naviguer. En cela, je reste moi-même… »

Contact presse :

AGENCE TB PRESS
Tanguy Blondel
06 88 45 35 36

Photos Pierre Bouras