Dernière journée en mer !

WhatsApp Image 2021-11-17 at 14.01.53.jpeg

Dans un peu plus de 24 heures et sur sa vitesse actuelle, l’Imoca LinkedOut de Thomas Ruyant et Morgan Lagravière enroulera le Rocher du Diamant en Martinique, et glissera dans la baie de Fort de France où sera jugée l’arrivée de la Transat Jacques Vabre 15ème du nom.

En tête depuis le 16 novembre dernier et ce judicieux débordement par l’Est de l’archipel du Cap Vert, les deux hommes n’ont depuis cessé, patiemment mais inexorablement, de creuser l’écart sur leur sistership, le plan Verdier Apivia de Charlie Dalin et Paul Meilhat. Leur avance est ce matin portée à 160 milles, et 216 sur l’autre « ogre » de la classe, Charal au duo Jérémi Beyou - Christopher Pratt.

 

Nul au sein de TR Racing, l’écurie de course au large créée par Thomas et soutenue par Advens, ne souhaite crier victoire car, comme on aime à le souligner au bistrot des amis de La Palisse, « tant que la ligne d’est pas franchie… », mais LinkedOut a, depuis près de 5 400 milles, fait preuve d’une belle polyvalence dans tous les types de temps et à toutes les allures. L’étonnante complémentarité, la complicité entre les deux marins, se traduisent sur l’eau par une trajectoire jusqu’à présent sans faute. Certes, l’alizé mollit sensiblement à l’approche des îles Antillaises. S’il ne souffle plus qu’à une toute petite dizaine de nœuds, son orientation Est, tendance Nord Est, demeure favorable à la bonne marche d’un LinkedOut qui s’est intelligemment placé en position de contrôle, entre la marque d’arrivée et ses concurrents.

Nullement pressés d’arriver tant leur vie de coureur au large a atteint durant cette transat un degré de plénitude et de bonheur, Thomas et Morgan vont s’appliquer plus que jamais à tracer le sillage le plus propre, le plus efficace, le plus « marin » durant les derniers 360 milles encore à parcourir avant la grande délivrance martiniquaise. « Trajectoires et vitesse, avec peu de stratégie car on va droit sur la Martinique » résumait Morgan. « Les derniers milles paraissent longs mais les conditions permettent aussi de bien se reposer pour être parfaitement lucides sur la fin de course. Il y a moins de vent devant nous, donc nos adversaires vont revenir un peu. Il faut garder la tête froide jusqu’au bout. »

La carto : https://www.transatjacquesvabre.org/fr/cartographie

#lacourseauchangement initiée par Advens

Partagez votre réseau avec ceux qui n'en ont pas : www.linkedout.fr

Photo : Pierre Bouras

Contact presse :

AGENCE TB PRESS
Tanguy Blondel
06 88 45 35 36