On prend les mêmes...

WhatsApp Image 2022-11-10 at 09.11.46.jpeg
WhatsApp Image 2022-11-10 at 09.12.13.jpeg

Les premières heures de cette 12ème Route du Rhum reflètent assez fidèlement la physionomie de la saison Imoca en cours. Dès le passage hier après-midi à la porte du Cap Fréhel, on a en effet vu s’installer un début de hiérarchie conforme à celle observée tout au long de l’année, avec un Charlie Dalin et ses grands foils (Apivia) rapidement aux avant postes, et ce malgré un départ absolument tonitruant de Thomas Ruyant sur son LinkedOut. Dans le sillage des deux marins sur plans Verdier, on apercevait vite l’autre grand protagoniste de la classe, Jérémie Beyou (Charal), accompagné, et ce n’est qu’une demi surprise, de Kevin Escoffier sur son Holcim-PRB flambant neuf.

 

Ces quatre hommes ont connu une nuit des plus agitées, à raser les cailloux des Côtes d’Armor puis du Finistère, un coup ralenti par les courants, un coup en capacité d’accélérer à l’abri des pointes. Ils auront su éviter le plus gros d’une mer toujours creuse et le passage dans le Four à l’aube devait valoir son pesant de lumières et de beautés marines. Les solitaires en auront-ils profité, déjà bien entamés par une nuit sans sommeil, agités par les fondamentales questions relatives à leur choix de route ? Celui-ci est désormais clair, pour 99% de la flotte qui a choisi l’intérieur du Dispositif de Séparation de Trafic d’Ouessant, à l’exception du Normand Louis Duc, parti plein Ouest chercher l’aventure.

 

Les classements « officiels » s’en trouvent confusément chamboulés, et les guère flatteuses places attribuées ce matin au quatuor qui ouvrent véritablement la route  en baie d’Audierne, ne reflètent pas la réalité de la route météorologique suivie par les leaders de la nuit, prompts à n’en pas douter à reprendre rapidement le leadership lors d’un prochain virement cap à l’Ouest. Cette tête de flotte virtuelle occupée par Thomas suit ainsi l’option « Sud » envisagée, plus préservatrice en terme de dureté de route face au front virulent attendu la nuit prochaine. Le vent va franchement s’installer au Sud, et c’est au reaching, allure préférée des foilers, que LinkedOut et consorts traverseront le Golfe de Gascogne à l’assaut des vents forts et sur la mer formée qui les séparent d’un régime d’Ouest propice à cavaler sur la route des Antilles. LinkedOut, Charal, Apivia, le grand règlement de compte attendu est au rendez-vous et la Route du Rhum a d’emblée revêtu ses attrayants atours de régate Atlantique.

Contact presse :

AGENCE TB PRESS
Tanguy Blondel
06 88 45 35 36
agence@tbpress.fr