A moi de jouer!

C’est l’heure! Oubliés les confinements! Au placard les bilans de chantier! Thomas Ruyant est depuis hier vendredi, et cet étrange départ quasi anonyme de son port d’attache Lorientais, dans l’antichambre de son Vendée Globe, à l’entame de la première course de la saison, qui est aussi son retour à la compétition en solitaire et en Imoca.

Accompagné des fidèles d’entre les fidèles, Laurent Bourguès, Antoine Koch et Lucas Montagne, le skipper de Linkedout a passé une première nuit en mer des plus apaisante et des plus requinquante. il s’attache depuis son réveil à vue des Sables d’Olonne, à affiner la ô combien cruciale et déterminante stratégie des toutes premières heures de course. La Vendée-Arctique-Les Sables, concoctée pour mettre en train les postulants au Vendée Globe, s’avère à l’étude de son très original et très inusité parcours, plus qu’un galop d’essai, un condensé tonique et intense de toutes les configurations météos imaginables, couplées avec les pinçantes conditions de vie du cercle polaire arctique.

 

« Nous allons devoir traverser du Sud au Nord, puis du Nord au Sud les systèmes météos que nous accompagnons d’habitude d’Est en Ouest » explique, la voix claire et reposée, le navigateur Nordiste. « Cela s’annonce très exigeant sur le plan physique, car de zones de transition en passages de fronts, phases de calme,  accélérations du vent, mers difficiles dans les parages de l’Irlande notamment, nous n’allons pas chômer. C’est très excitant, très motivant. Je m’y suis préparé tout l’hiver. A moi de prendre tout cela avec méthode et organisation. C’est la clé en solitaire, tout en restant en permanence vigilant à cette évolution permanente des conditions météos. » Laurent, Lucas et Antoine vont jusqu’aux toutes dernières minutes, demeurer à bord, à aider Thomas dans sa préparation du départ, quitte à se jeter à l’eau dans les dernières secondes de la procédure. « J’aime ces départs de course. Je ne prendrai pas le risque de voler le départ, sanctionné ici par 5 heures de pénalité, mais je veux être d’emblée dans le match. »

Images libres de droits ©Pierre Bouras – TR Racing 

 

Contact presse :

AGENCE TB PRESS
Tanguy Blondel
06 88 45 35 36

© 2019 THOMAS RUYANT