Ecrémage !

Grandes manœuvres et bataille navale cette nuit au plus fort de la dépression en circulation dans l’Ouest irlandais. Lassés de donner la chasse à un Thomas Ruyant insolent de maîtrise, ses principaux poursuivants ont déclenché dès le débordement de la côte Sud de l’Irlande, les hostilités. Jérémy Beyou (Charal), Charlie Dalin (Apivia) et Kevin Escoffier (PRB), pour ne citer que les plus virulents, sont résolument partis dans l’Ouest, à la rencontre des vents forts en circulation au Sud d’un centre dépressionnaire. Thomas n’avait d’autre choix que de tenter de battre de vitesse le déplacement de la dépression, traverser la dorsale déventée et toucher en premier la bascule des vents au Nord Est. Un pari pas tout à fait réussi puisque Thomas était ce matin  ralenti un instant dans la molle, tandis que ses adversaires, un moment relégués à plus de 35 milles hier soir, revenaient au très grand galop à moins de 7 milles de son tableau arrière. La courbe des écarts et des vitesses s’inversaient logiquement avec la rotation du vent au Nord Est, qui permettait à LinkedOut de relancer en tribord, tandis que la concurrence devait à son tour jouer avec le cœur déventé de la dépression.

LinkedOut a préservé de haute lutte son leadership sans s’exposer outre mesure au plus fort du vent, contrairement à ses adversaires qui ont eux mêmes provoqué un écrémage en tête de flotte, Kevin Escoffier, Boris Herrmann repoussés à 42 et 34 milles du leadership, faisant les frais des grandes manœuvres de la nuit.

© 2019 THOMAS RUYANT